Eléments indispensables dans la mise en place d’un arrosage automatique, les tuyères et les turbines sont des arroseurs qui sortent du sol sous l’effet de la pression pour arroser espaces verts, plate bandes et arbustes. La tuyère est plus petite que la turbine, et moins puissante. 

  • Tuyère (arroseur escamotable non rotatif):

La tuyère est un arroseur à jet fixe qui permet d’arroser en pluie fine continue. Elle se compose de deux parties : le corps et la buse qui détermine le débit et la surface à arroser.

Ce système d’arrosage enterré est recommandé pour l’arrosage des espaces verts de petites dimensions, plate bandes de fleurs et arbustes. La tuyère est plus petite que la turbine et moins puissante.

Ce dispositif se caractérise par un jet « parapluie ». Montées au ras du sol, les tuyères escamotables sortent de terre sous l’effet de la pression et disparaissent dans le sol une fois l’arrosage terminé. La portée d’une tuyère peut aller de 2 à 5 mètres selon la buse. Au delà, il faut opter pour un arrosage par turbines.

  • Turbine (arroseur rotatif):

Contrairement à la tuyère, l’arroseur à turbine est plutôt adapté aux espaces verts de moyennes, voire grandes dimensions. Les arroseurs longue portée ont un jet rotatif permettant de couvrir un secteur de 40° à 360°.

La portée d’arrosage est comprise entre 5 et 45 m. Autre caractéristiques des arroseurs : la pression (entre 3 et 8 bars). Beaucoup de problèmes sur les installations d’arrosage résultent de pressions mal adaptées.

Comme les tuyères, les arroseurs escamotables sortent de terre sous l’effet de la pression et disparaissent dans le sol une fois l’arrosage terminé. Ce système d’arrosage est donc d’une discrétion optimale. On peut ainsi passer la tondeuse sans l’abîmer.